null

«Joie du vivre» traduit le projet artistique d’Aline Julie Hubschmid.

Aline Julie Hubschmid

Étudiante en art

Mon principal objectif au second semestre de l’année d’orientation était d’être acceptée dans une classe. (…) Je souhaitais participer à celle de l’artiste française Dominique Gonzalez-Foerster, qui, depuis le milieu des années 1980, intègre ses sujets dans des scénarios uniques et superbes du passé ou du futur par ses films, photographies, installations ou créations.

Ses travaux m’intéressent et m’inspirent au plus haut point, et je peux m’identifier entièrement avec ses réflexions sur l’art d’aujourd’hui.

Les procédures de sélection pour l’affectation aux classes sont extrêmement variées, car chaque professeur définit ses propres critères et priorités. (…) Elles se sont déroulées en deux étapes. Pour la première étape, je devais composer un portefeuille numérique de mes travaux actuels. La seconde étape, quant à elle, consistait en un entretien personnel. Le lendemain, mon tuteur m’a annoncé que Dominique m’acceptait dans son cours. Ma joie et mon soulagement ont été (et sont toujours) immenses. En effet, j’avais franchi une nouvelle étape décisive et pouvais à présent commencer mon cursus principal. Au total, dix nouveaux étudiants ont été admis. (…) Parallèlement à la procédure de sélection en juillet, la classe d’orientation était en pleine effervescence en cette fin d’année, car les préparatifs de l’«événement estival» étaient imminents. Il s’agit ici d’une exposition publique proposée en fin de semestre. J’ai exposé un concept incluant une affiche A0, un capteur de rêves et un objet en plâtre sur le thème de la joie de vivre.

Les examens ont eu lieu à la fin de l’événement estival. Tous les étudiants ont présenté leurs travaux au jury pendant cinq minutes. (…) J’ai réussi cette épreuve et, ainsi, clôturé avec succès mes deux premiers semestres. (…)

La Fondation Fritz Gerber apporte une contribution essentielle au financement de mes études et me permet, grâce à son engagement, d’acquérir le coûteux matériel dont j’ai besoin pour concrétiser mes projets artistiques. (…)

Aline Julie Hubschmid

octobre, 2019

 Retour
null

L’escalade sportive sous un angle différent.

Malgré l’annulation des compétitions, Anne-Sophie Koller s’engage pleinement dans son domaine, aménage une salle d’escalade et part à la découverte du paysage rocheux suisse.

Anne-Sophie Koller
null

La danse fait partie de moi

La danse a toujours fait partie de moi. Toute petite, déjà, je ne pouvais pas m’empêcher de bouger dès que j’entendais de la musique. Cette passion n’a fait que croître au fil des ans.

Alyssa Dalessi