null

Mon premier trimestre à la Royal Academy of Music de Londres, dans le cadre de ma première année d’études, a été riche en événements.

accordéoniste de jazz

Le premier mois a été difficile. Je n’arrivais pas vraiment à m’intégrer et je ne me sentais pas très à l’aise à l’école et en général.

Le niveau de l’école est extrêmement élevé et au début, j’ai dû m’accrocher pour suivre. Il m’a fallu deux ou trois semaines pour être enfin au diapason. Au bout de six semaines, j’ai été invité à Paris pour donner trois concerts avec Hadrien Feraud (l’un de mes modèles musicaux), Gergo Borlai et Daniel Gassin. Jouer avec des musiciens de ce calibre a été une expérience incroyablement enrichissante.

À mon retour de Paris, je me suis peu à peu lié d’amitié avec mes camarades de classe et j’ai commencé à me sentir vraiment chez moi à l’école et dans la ville. J’ai exploré Londres et la scène musicale, j’ai assisté à divers concerts et jam-sessions, où j’ai noué des amitiés musicales très importantes, ce qui m’a conduit à toutes sortes de concerts et de sessions en studio. D’un seul coup, j’ai pu rencontrer personnellement, dans la vraie vie (et pas seulement par le biais d’enregistrements et des réseaux sociaux), les artistes que j’écoutais et admirais, et faire de la musique avec eux.

Actuellement, ma jam session préférée est l’Orii-Jam de la colour factory à Hackney, où des instrumentistes, des rappeurs, des chanteurs et des producteurs de tous horizons musicaux se rencontrent pour faire de la musique. Cette session est très populaire même parmi les non-musiciens. Il y règne une énergie incroyablement intense et vivante! J’y ai fait la connaissance, entre autres, du duo Blue Lab Beats (Blue Note Records), avec qui je travaille actuellement sur un morceau.

Je commence aussi à me sentir vraiment bien à l’école. Je suis bien entendu porté par le niveau très élevé, mais je suis tout autant motivé par la bonne ambiance, les excellents professeurs et, last but not least, le Head of Department, Nick Smart, incroyablement chaleureux et serviable.

En résumé, je peux dire que j’ai beaucoup appris au cours de ces trois premiers mois, aussi bien à l’école qu’à travers les expériences que j’ai faites, et que j’ai déjà noué bien plus de contacts précieux que je n’aurais jamais pu l’imaginer. Je suis extrêmement reconnaissant de cette opportunité et j’ai hâte de retourner à la Royal Academy of Music pour le trimestre suivant.

décembre, 2021

 Retour
null

Mais une année pleine d’émotions

Encore une année, entre deux autres, sous le signe du coronavirus. Mais une année pleine d’émotions.

Samuel Keiser
null

Mon voyage sur la glace

Lorsque j'ai pris mes premières leçons de patinage à l'âge de 11 ans, j'étais loin de me douter que je participerais un jour aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver en tant que danseuse sur glace. Mais après avoir rejoint le club professionnel EC Küsnacht en 2016, j'ai découvert ma passion pour la danse sur glace.

Beda Leon Sieber