nullnullnull

Jan élargit son horizon musical à chaque coup de baguette

Jan Bachman

Batteur

Depuis août 2015, j’étudie la batterie à l’école de batterie Agostini (agostini drum school) d’Olten. Je viens de finir mon cursus de Bachelor et je prépare maintenant mon diplôme de Master pour l’été 2020. Pour me familiariser avec mes morceaux d’examen, je me suis engagé pleinement, je me suis entraîné pendant de longues heures et j’y ai mis une bonne dose de passion. L’examen de Bachelor se composait d’un morceau de jazz, d’une chanson pop et d’un morceau que nous pouvions choisir librement. Il fallait briller dans chaque domaine et offrir la meilleure performance possible. Ce n’était pas évident avec six professeurs dans le jury, mais j’ai réussi, et même plutôt bien! J’ai obtenu la meilleure note à cet examen, ce qui m’a confirmé que les longues heures de travail et l’engagement sans faille portaient leurs fruits. Ce sentiment de bonheur et de satisfaction est tout simplement indescriptible.

‍J’ai également obtenu la note de 5,75 en théorie musicale, en solfège et en piano, ce qui me fait extrêmement plaisir, car ce ne sont pas nos matières principales en batterie. Les commentaires des professeurs ont été très positifs et constructifs, ce qui me motive à poursuivre mes efforts et à poursuivre sur cette voie.

‍Je n’hésite pas non plus à relever de nouveaux défis et à accepter du travail. J’arrive à mettre à profit les connaissances acquises et à les mettre en pratique dans des projets. Celui qui me tient le plus à cœur est mon propre groupe «Frameless».

‍Je suis particulièrement fier qu’il y ait déjà un premier EP, «As One». Depuis sa sortie, «Frameless» est en pleine ascension. L’ampleur de la demande est incroyable, qu’elle vienne des organisateurs d’événements, des agences de médias ou des stations de radio. Le festival 2019 «Life is Life» d’Arosa-Lenzerheide sera certainement l’un des temps forts de l’année.

‍Je ne m’en lasse pas. Le prochain objectif est le diplôme de Master. J’ai certes déjà fait un grand pas en avant, mais je ne suis pas encore là où je voudrais être. J’imagine bien faire un séjour à l’étranger après mes études pour élargir mon horizon musical.

‍Je profite de l’occasion pour remercier la Fondation Fritz Gerber de tout mon cœur pour son aide financière extrêmement généreuse, qui est tout simplement géniale. Sans cette générosité, je n’aurais jamais pu réaliser mon rêve et intégrer la formation musicale professionnelle de cette école à Olten. Même si je ne sais pas encore exactement comment je vais financer mon avenir après la formation, je sais que j’y arriverai d’une manière ou d’une autre et je suis absolument ravi d’être arrivé aussi loin.

Merci infiniment à Madame Stéphanie Ramel et à toute la Fondation Fritz Gerber!

Jan Bachman

novembre, 2019

 Retour
null

Mais une année pleine d’émotions

Encore une année, entre deux autres, sous le signe du coronavirus. Mais une année pleine d’émotions.

Samuel Keiser
null

Mon voyage sur la glace

Lorsque j'ai pris mes premières leçons de patinage à l'âge de 11 ans, j'étais loin de me douter que je participerais un jour aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver en tant que danseuse sur glace. Mais après avoir rejoint le club professionnel EC Küsnacht en 2016, j'ai découvert ma passion pour la danse sur glace.

Beda Leon Sieber